ALLEGRE CEAUX MONLET VERNASSAL

Echanges avec KROSTITZ

Traduction-Übersetzung



Rechercher

"Haute-Loire / Leipzig"

LIBRES ENSEMBLE

Regarde : chaque rive n'a de chance que l'autre
L'avenir n'est pas au fond d'un tiroir
Et la frontière devient fatalité
si nous laissons les miroirs parler à notre place
Plutôt la vie !


-------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                                    P A R C O U R S

L'histoire du Comité de jumelage "Allègre / Krostitz" est inséparable de celle de l'association "Haute-Loire / Leipzig".

En juillet 2014, les communes d'Allègre (Haute-Loire) et de Krostitz-près-Leipzig ont fêté le 10° anniversaire de leur jumelage, sous la présidence de Claude Martin, Ambassadeur de France. Des responsables actuels du Comité de jumelage d'Allègre n'avaient-ils pas commencé d'entretenir des relations avec la région de Leipzig bien avant 2004 ?

- L'association interdépartementale "France-RDA" de la Haute-Loire et de la Loire a été présidée de 1985 à 1989 par Annie Duroure. Membre du Bureau, Jean Duroure était chargé de l'action culturelle.
- De 1986 à 1989, "France-RDA / Haute.Loire-Loire" a participé à l'organisation de rencontres d'enseignants et d'étudiants en RDA, en particulier à Leipzig. Elle a accueilli de son côté différents artistes et ensembles musicaux de Leipzig et de Berlin.


- L'une des particularités de "France-RDA / Haute.Loire-Loire" est que cette association interdépartementale °° se voulait profondément pluraliste, accueillant notamment des élus (maires, conseillers généraux, députés et sénateurs) issus de l'ensemble des formations politiques républicaines de gauche, du centre et de droite. (°° élargie en 1988 à l'Ardèche et à la Lozère)
- Comme autre particularité forte, citons la présence au sein de l'association de très nombreux mélomanes, venant pour la plupart d'écoles de musique, choeurs et ensembles instrumentaux de la Haute-Loire. Tous auraient bien sûr souhaité des échanges avec des partenaires de Leipzig, ce qui ne deviendra possible qu'après la "Wende" et la réunification de 1990.

 

1989 et 1990 ...

- Venus à Leipzig vers la fin octobre 1989, en compagnie de Françoise Bertrand (vice-présidente pour la Loire), Annie et Jean Duroure font la connaissance de Mireille et Médéric Vildebrand, avec lesquels ils se nouent d'amitié. Professeure d'allemand, Françoise Bertrand avait accompli une partie de ses études à l'université de Leipzig, en y bénéficiant notamment de l'enseignement de Médéric Vildebrand, titulaire comme son épouse de la double nationalité, française et allemande.


- Le printemps 1990 voit la constitution de deux nouvelles associations : à Leipzig, par les couples Vildebrand et Plötner et d'autres universitaires, la DFGL (Deutsch-Französische Gesellschaft in Leipzig) ; au Puy-en-Velay, par le couple Duroure et leurs amis, l'association Haute-Loire / Leipzig, membre de la FAFA (Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l'Europe).
- Leurs responsables se rencontrent à Leipzig en avril et au Puy en juin. Ils conviennent de conjuguer leurs efforts pour la mise en place d'échanges réciproques, associatifs et citoyens, entre leurs régions.


- Première illustration de cette entente amicale : l'accueil en Haute-Loire à l'été 1990 de 122 jeunes de Leipzig. Le président François Mitterrand ayant invité 1000 jeunes de la RDA à venir découvrir la France, "Haute-Loire/Leipzig" propose d'en accueillir une bonne centaine, avec l'aide de la DFGL pour les recruter. Viennent alors séjourner au Puy en juillet, avec le soutien de Jacques Barrot, les étudiants du choeur universitaire "Vivat academia" (dirigé par Dieter Graubner), puis en août ceux de la troupe de théâtre universitaire "Louis Fürnberg", ainsi que des élèves de la Thomasschule et d'autres lycées de Leipzig. Des relations sont nouées avec le choeur ponot "Ars Musica" ou le théâtre vellave de "L'Alauda" ou bien encore le lycée Charles et Adrien Dupuy (où enseigne Jean Duroure), relations qui donneront lieu à de nombreux et féconds échanges ultérieurs.

 

"Haute-Loire / Leipzig"

- Présidée depuis sa fondation par Annie Duroure, l'association "Haute-Loire / Leipzig" est à l'origine de la mise en place de multiples partenariats, qu'il s'agisse du jumelage de la Chambre des Métiers de Haute-Loire avec la Handwerkskammer de Leipzig (1992), de jumelages de communes (Chadrac-Espaly / Taucha en 1994, Allègre-Monlet / Krostitz en 2004) ou d'appariements scolaires (entre lycées du Puy et de Leipzig, ainsi que de Brioude et de Taucha).


- En ce qui concerne les relations culturelles vécues depuis 1991, et au sein desquelles la musique occupe une place de premier plan, voici la liste des artistes de Leipzig accueillis en Haute-Loire au long des années, une liste qui parle d'elle-même : le Choeur Vivat academia (4), l'Ensemble Ioculatores, le Choeur d'enfants de Radio Leipzig MDR (2), l'Orchestre académique, l'Ensemble Sinfonietta, le pianiste Frank Peter (3), le Choeur Josquin des Prez, l'Ensemble Michael Praetorius (4), le Choeur de Saint-Thomas (cantor Georg-Christoph Biller), le Choeur de l'Université de Leipzig (3), le Pauliner Orchester (2), le Choeur de chambre Canzonetta (2), le trompettiste Jürgen Hartmann, l'orchestre de la Thomasschule, l'organiste David Timm (2), le Choeur de la Taborkirche (2), l'Ensemble Amarcord, le Max Klinger Chor. (Entre parenthèses : nombre de venues en Haute-Loire au-delà de 1, entre 1990 et 2014)


-
Ces artistes sont venus donner concert et participer à des rencontres, soit dans le cadre d'échanges avec un partenaire de Haute-Loire (Ars musica, Ecole de musique du Puy, Les Aniciens, Chanterie du Puy, A coeur joie, le choeur de la cathédrale du Puy, Chant'Aiguilhe), soit dans le cadre de festivals : Fêtes Renaissance du Roi de l'Oiseau (Le Puy), Festival international de La Chaise-Dieu, Heures musicales de Valprivas.

 

Le jumelage avec Krostitz-près-Leipzig

- Le 6 avril 2004 voit la signature à Krostitz du contrat de jumelage entre les communes mitoyennes d'Allègre et Monlet et celle de Krostitz. Préparé, aux printemps 2002 et 2003, par la rencontre de délégations d'élus et de citoyens, ce nouveau "mariage" franco-allemand peut rapidement compter sur la présence active de part et d'autre de comités de jumelage dynamiques, bien implantés dans la société civile et représentatifs des différentes générations.


- Une fois en place, un jumelage peut paraître aller de soi, sans d'autre point de départ que lui-même. Toujours quelque histoire l'a pourtant précédé ; en l'occurrence ici une histoire de familles, celle de l'amitié, née dès 1990, entre les familles Graubner et Duroure, l'une habitant Krostitz, l'autre ayant une maison de campagne à Monlet, devenue à la longue sa résidence principale.


-
En 2008, le jumelage s'est élargi à Céaux (signature du contrat le 21 août) et en 2010 à Vernassal (signature du contrat le 24 octobre). Ces communes sont toutes deux limitrophes de celle d'Allègre.
- Depuis 2004, dans le cadre du jumelage, 10 rencontres de citoyens ont déjà été organisées (5 à Krostitz, 5 dans le canton d'Allègre), ainsi que 3 rencontres de jeunes (1 à Krostitz, 2 à Allègre).


- Le comité de jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal est bien entendu adhérent de "Haute-Loire / Leipzig", et lorsqu'une formation musicale de Leipzig est accueillie au Puy, elle donne généralement concert aussi à Allègre, comme l'ont déjà fait  le Max Klinger Chor (en 2008), le Choeur Canzonetta (en 2012) et l'Ensemble Michael Praetorius (en 2010 et 2014).


 Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.