ALLEGRE CEAUX MONLET VERNASSAL

Echanges avec KROSTITZ

Traduction-Übersetzung



Rechercher

Accueil > Actualités

ACTUALITES

VISITEZ les SITES amis reliés au nôtre :
"LIENS : Nos sites préférés" : Krostitz et Leipzig / Haute-Loire / Europe et jumelages / D'Allemagne

_______________________________________________________________________________________


 OCTOBRE 2017

L'EUROPE AU COEUR DU JUMELAGE

C'est une nouvelle semaine franco-allemande qu'ont vécue, du 1er au 8 octobre, les Comités de jumelage de Krostitz-près-Leipzig et d'Allègre, Ceaux, Monlet, Vernassal. Parmi les temps forts de cette rencontre citoyenne, citons la visite de Lyon (musée des Confluences et quartiers historiques), celle de l'Aven d'Orgnac en Ardèche (grotte et cité de la pré-histoire), ainsi que les journées au Puy (avec l'expo Picasso) et à Saint-Jean-Lachalm (sur le thème des énergies renouvelables), sans oublier la fête de clôture et le concert du Jazz-Band de Saint-Germain.

Composée de 42 personnes, la délégation de Krostitz était conduite par Renate Wolff, présidente du Comité de jumelage et Thomas Fromm, représentant le maire de la commune. En faisait également partie Dieter Graubner, l'un des principaux acteurs des échanges entre Leipzig et la Haute-Loire, venu au Puy-en-Velay dès l'été 1990, à la tête du choeur universitaire "Vivat academia".

2017-10-08 Le groupe avant le départ pour Krostitz


Il s'agissait de la 17ème rencontre citoyenne avec Krostitz depuis 2002 et la mise en place du jumelage, alors que la 18ème est déjà en préparation. Laquelle se fera à l'automne 2018 sous la forme d'un voyage en commun de Verdun à Strasbourg ("de la guerre à la paix") : de Verdun, où les deux Comités se retrouveront dans le cadre du centenaire de la fin de la guerre de 14-18, jusqu'à Strasbourg, siège du Parlement de l'Union Européenne, d'une Union à la fois garante de la paix et seule capable, sur ce continent, de faire face aux défis du siècle, qu'ils concernent le développement, l'écologie ou la sécurité. Comme l'ont rappelé Jean Duroure et Thomas Fromm au long de la semaine, l'amitié franco-allemande est décidément inséparable de la construction d'une Europe plus unie et solidaire.

2017-10-08 La chorale de Krostitz

 

" Nous tous aujourd'hui, Allemands et Français, le savons bien : il n'est de victoire authentique que celle des forces de l'esprit, sur le fond des valeurs humanistes que nous partageons."

Photos Alain Bernard

____________________________________________________________________

 

25 MARS  2017 : 60° ANNIVERSAIRE du TRAITE de ROME

L'un des premiers actes de la construction européenne

C'est pour construire une paix enfin durable et pour garantir la liberté contre toutes les formes de fascisme et de totalitarisme que des hommes de bonne volonté avaient lancé le processus de l'unité européenne dans les années cinquante ... Soixante ans après, l'Europe unie est passée de 6 à 27 pays et joue un rôle décisif pour le maintien de la paix sur un continent qui avait subi de 1918 à 1945 deux guerres successives, terriblement meurtrières.

Mais dans d'autres domaines l'Europe aujourd'hui piétine, peine parfois à relever les défis du siècle, ce qui permet aux forces anti-européennes de gagner peu à peu du terrain auprès des populations. Sans vouloir dramatiser, il faut quand même bien le dire : si l'Union Européenne se défaisait, reviendrait assez vite le temps des idéologies anti-humanistes, le temps des conflits entre nations ou entre ethnies.

Il est vraiment souhaitable que l'Europe trouve un nouveau souffle, regagne confiance en elle-même. Il faut qu'elle innove en matière de démocratie et de fédéralisme, qu'elle se dote enfin d'une dimension pleinement sociale et qu'elle s'engage à fond dans la nécessaire conversion écologique. Or, ce nouveau souffle ne tombera pas d'en haut : il ne pourra naître sans l'action conjuguée des citoyens eux-mêmes.


LIBRES ENSEMBLE ... LEVONS-NOUS POUR L'EUROPE !

http://www.fafapourleurope.fr    http://pulseofeurope.eu/?lang=fr

____________________________________________________________________

 


NOUS SOMMES TOUS DES BERLINOIS

WIR SIND ALLE BERLINER

 

20 DECEMBRE 2016 (au lendemain du lâche attentat de Daech) - Nous partageons la peine de nos partenaires et amis Allemands de Berlin, Krostitz et Leipzig, en les assurant qu'à cette heure nous sommes tous Berlinois, plus que jamais attachés aux valeurs humanistes qui nous sont communes : vivre debout, "libres ensemble" contre la barbarie et toutes les formes d'intolérance.

Ci-après, photo de l'équipe des "Fous Berlinois" , avec laquelle notre Comité a déjà vécu pas moins de 10 rencontres depuis 2005 : 3 à Berlin, 6 à Allègre et au Puy-en-Velay, 1 à Stuttgart.


2016-12-19-Les-Fous-Berlinois-2012


Sur la scène du Centre George Sand d'Allègre en 2012


_______________________________________________________________

 

" Là où les guerres ne laissent jamais que des cendres ..."


OCTOBRE 2016 - A l'initiative du Comité de jumelage et de l'Agumaaa, le Centre George Sand d'Allègre accueillait ce 28 octobre la projection de "Frantz", film franco-allemand de François OZON, lié à l'histoire de 14-18. Venu en nombre, le public a découvert avec bonheur une oeuvre pacifiste d'une singulière beauté. Là où les guerres ne laissent jamais que des cendres, la musique et la poésie resteront plus fortes que la mort.

 

 2016-10-30-cine-comite


En tant qu'association franco-allemande, notre Comité de jumelage aura participé à plusieurs reprises aux commémorations du Centenaire de 14-18. Une première fois en décembre 2014, avec la présentation de "Joyeux Noël ", film qui relate une histoire vraie, celle de la fraternisation, la nuit de Noël 1914, entre soldats français, allemands et britanniques à plusieurs endroits du front.
Et une troisième fois est déjà en préparation : il s'agira d'un voyage à Verdun (où nous retrouverons nos amis et partenaires allemands de Krostitz) puis de Verdun à Bruxelles, sur le thème : " De la guerre fratricide à l'Europe unie ".

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SEPTEMBRE  2016

L'ENVIRONNEMENT SANS FRONTIERES  


Avec le concours de "Haute-Loire / Leipzig" (fédération dont fait partie le comité de jumelage "Allègre / Krostitz"), le "Réseau Ecologie Nature" de Haute-Loire est en train de construire un partenariat avec une association homologue de la région de Leipzig (Land de Saxe).

Dans le cadre de ces préparatifs, une délégation allemande, conduite par Antje Brumm, responsable de l'Environnement pour le Département de Saxe du nord, est venue à Varennes de Monlet (siège de "Haute-Loire / Leipzig"), ainsi qu'à Allègre, mercredi 28 septembre, en compagnie des responsables du REN 43 (Jean-Jacques Orfeuvre, Elian Fontvieille, Constance Redhon). Ensemble, Allemands et Français ont visité, le matin, la Réserve Naturelle du lac de Malaguet, sous la conduite de Nathanaël Lefebvre, animateur du Parc Naturel Livradois Forez, et l'après-midi, le site Natura 2000 du Mont Bar, guidés par Cathy Esperet, du Conseil Départemental. Participaient aux visites et discussions plusieurs amis de "Haute-Loire / Leipzig" d'Allègre et de Monlet : Annie et Jean Duroure, Gilbert Meyssonnier, Alain Bernard, Michel Crohas, Marc Farigoule, Simone Malhomme et Bernard Soubeyre.

  2016-09-29 Comité de jumelage et REN  2016-09-29 Comité de jumelage et REN

L'année 2017 devrait voir le REN 43 et "Haute-Loire / Leipzig" poursuivre leur amicale coopération sur les thèmes "Europe et environnement", "Ecologie et citoyenneté", en liaison étroite avec leurs partenaires allemands de Saxe. (Comment la sauvegarde du patrimoine naturel relève des droits fondamentaux, tels qu'énoncés par la Charte de l'Union Européenne. Comment le devoir citoyen de protéger l'environnement ne saurait connaître de frontières)

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

AVRIL 2016

VOYAGE à KROSTITZ, LEIPZIG et BERLIN

RENCONTRE CITOYENNE


Fondés en 2004, les Comités de jumelage de Krostitz et d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal ont vécu du 16 au 24 avril en Allemagne leur 14° rencontre citoyenne . La délégation altiligérienne, toutes générations mêlées, comprenait 44 personnes, dont les maires actuels d'Allègre et de Vernassal, Gilbert Meyssonnier et René Saintenac, ainsi que les anciens maires d'Allègre, Jean-Luc Fraisse et Robert Baylot.

Voici quels ont été les temps forts de cette semaine franco-allemande :

- visite de Leipzig, cité de Jean-Sébastien Bach, capitale culturelle et économique du Land de Saxe
- rencontres au collège (Oberschule) et à l'école (Grundschule) de Krostitz autour d'expositions sur l'histoire des relations franco-allemandes
- excursion de deux jours à Berlin, découverte (notamment à vélo) de la capitale allemande, en compagnie d'Alf Wendering et des "Fous Berlinois"
- rencontres au sein d'entreprises de pointe (DHL, Villeroy & Boch, Brasserie Ur Krostitzer), ainsi que d'une exploitation agricole
- visite de Torgau, chef-lieu du Kreis de Saxe du nord, au bord de l'Elbe, tout à la fois joyau de la Renaissance et mémoire de la Réforme
- soirée à l'Opéra de Leipzig : "Rigoletto" de Verdi, par les solistes et l'orchestre du Gewandhaus.


2016-05-02 FranceAllemagne                2016-05-02drapeau europeen

 

Membres de la "Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l'Europe", les deux comités de jumelage ont pu réfléchir ensemble tout au long de la semaine sur l'actualité et les enjeux de la construction européenne. Voici des extraits de l'intervention de Jean Duroure, président du comité d'Allègre et responsable de l'association "Haute-Loire / Leipzig", lors de la soirée de clôture :

" C'est pour construire une paix enfin durable et pour garantir la liberté contre toutes les formes de fascisme et de totalitarisme que des hommes de bonne volonté avaient lancé le processus de la construction européenne dans les années cinquante ... Soixante ans après, l'Europe unie est passée de 6 à 28 pays et joue un rôle déterminant pour le maintien de la paix, sur un continent qui avait subi de 1914 à 1945, en 31 ans seulement, deux guerres successives, terriblement meurtières.
Mais dans d'autres domaines, l'Europe aujourd'hui piétine, peine parfois à relever les défis du siècle, ce qui permet aux forces anti-européennes de gagner peu à peu du terrain auprès des populations. Sans vouloir dramatiser, il faut quand même bien le dire : si l'Union Européenne se défaisait, reviendrait alors assez vite le temps des idéologies anti-humanistes et celui des conflits entre nations ou entre ethnies.
Il est vraiment souhaitable que l'Europe trouve sans tarder un nouveau souffle, regagne confiance en elle-même. Il faut qu'elle progresse de façon qualitative en matière de démocratie, qu'elle soit également plus sociale et qu'elle se libère à l'égard des lobbys de la finance et des puissances d'argent.
Or, pour que vienne ce nouveau souffle, il ne faut pas exagérément compter sur les appareils politiques ; mieux vaut que les citoyens comptent d'abord et surtout sur eux-mêmes."

 

L E I P Z I G

2016-05-02 Leipzig gew 2016-05-02 Leipzig ancien Hôtel de ville
 Le Gewandhaus Ancien hôtel de ville

 

B E R L I N

 

2016-05-02 Berlin Le Reichstag 2016-05-02 Berlin hôtel de ville rouge
Le Bundestag L'hôtel de ville rouge

     

 


 

 

 D'ALLEGRE A KROSTITZ

LES JEUNES ET L'AVENIR DU JUMELAGE

 

C'est une semaine riche en découvertes culturelles qu'ont vécue les treize jeunes du Comité de jumelage d'Allègre, qui se  sont rendus en Allemagne du 16 au 24 avril, à l'invitation de leurs homologues de Krostitz-près-Leipzig. Soutenue par l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, cette rencontre a également permis aux altiligériens de discuter du futur avec leurs amis du Land de Saxe, qu'il s'agisse de l'avenir du jumelage ou de celui de l'Europe, des chances de maintenir la paix reçue en héritage, comme des moyens de construire ensemble un monde moins dur, moins cloisonné.

  2016-05-02-jeunes-voyage-Krostitz

 

"LIBRES ENSEMBLE" 
AVEC L'OFFICE FRANCO-ALLEMAND POUR LA JEUNESSE


Depuis sa fondation, en 2004, le Comité de jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal a déjà permis la participation de plus d'une centaine de jeunes du canton à des séjours en Allemagne. De multiples liens se sont créés avec nos partenaires d'outre Rhin, élargissant toujours davantage le champ des coopérations possibles (ce qui, entre parenthèses, pourrait amplement justifier la réintroduction de l'allemand au collège du Mont Bar). Les jeunes participants à la rencontre européenne d'avril sont en tout cas conscients du rôle irremplaçable qu'ils peuvent jouer dans cette belle et généreuse aventure que représente le jumelage. Tous savent bien qu'ils font partie de la nécessaire relève à venir, aux côtés d'Arthur Palmiéri, d'Elsa Laurent et de Léo Garand, déjà membres à part entière du Bureau du Comité.

  2016-05-02 Université de Leipzig
L'Université de Leipzig

2016-05-02-  A Berlin, devant le Reichstag


A Berlin, devant le Bundestag


________________________________________________________________________________


2000 / 2015 :  LIBRES  ENSEMBLE

En janvier 2000, souhaitant se doter d'une devise, l'Union Européenne décidait de faire appel aux jeunes pour le choix de celle-ci. Un concours était organisé, auquel participèrent de très nombreuses classes de lycées des 15 Etats qui composaient alors l'Union. Chacun de ces pays devant opérer une pré-sélection avant qu'un jury transnational procède au choix final, en France c'est la proposition "Libres ensemble" qui l'emporta, parmi 1133 formules candidates, tandis que la devise "Unie dans la diversité" fut quant à elle adoptée en fin de course.
Notons que la proposition "Libres ensemble" provenait de la classe Terminale "Philosophie" du lycée Charles et Adrien Dupuy du Puy-en-Velay (Haute-Loire)**. Voici le texte justificatif qui l'accompagnait et qui reste fortement d'actualité en cette année 2015.


" L'Europe a plus que jamais besoin d'unité : aucun pays n'est capable de relever seul les défis du troisième millénaire, qu'il s'agisse de maîtriser le progrès technique ou la mondialisation, de protéger l'environnement ou de défendre la paix et la tolérance.

Il faut bien sûr que l'Union vive au coeur des hommes, ne vise pas seulement plus de force ou d'efficacité, mais exprime toujours en même temps les valeurs fondatrices de l'humanisme, que nos peuples, nos cultures ont su reconnaître au long d'une histoire tourmentée.

La pratique et le droit ici se rejoignent : nous voulons l'union de la liberté et de la solidarité. Sans l'approfondissement de leur alliance, pas d'économie qui vaille, ni de conduite du développement dans le respect des personnes et de leur dignité : pas de communauté vivante.

Dans cette optique, la diversité de nos pays, la variété des sources et parcours de nos cultures n'ont pas à être tenues pour accessoires : cette richesse des patrimoines et de nos différences constitue au contraire un atout majeur. Notre Union ne doit pas se dissoudre dans la grisaille de l'uniformité, mais relever du dialogue, permettre aux identités nationales ou régionales de poursuivre ensemble leur cheminement créatif.

Citoyens d'une Europe, d'autant moins repliée sur elle-même qu'elle sera plus confiante et unie, nous souhaitons qu'elle déploie ses institutions communautaires dans un sens toujours plus démocratique ; à la mesure des enjeux, comme des valeurs qu'elle représente."

** Cette classe avait ceci de particulier d'être jumelée depuis 1991 avec une classe du lycée Saint-Thomas de Leipzig (Allemagne - Land de Saxe), dans le cadre d'un projet "Philosophie et dialogue des cultures" (profs : Jean Duroure et Inge Schreiter).

 

---------------------------------------------------------------------------------------

24 JANVIER 2015 : ASSEMBLEE GENERALE du COMITE de JUMELAGE


Fort de plus d’une centaine d’adhérents, le Comité de Jumelage d’Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal, partenaire de la ville allemande de Krostitz-près-Leipzig, a tenu samedi 24 janvier son Assemblée Générale de début d’année dans la salle des fêtes de Céaux d'Allègre, en présence d’élus des quatre communes (dont les Maires d’Allègre et de Vernassal), ainsi que de la Conseillère Générale du canton.
Cette réunion avait notamment pour objectif d’établir le programme des échanges, manifestations et autres activités de 2015. Parmi les projets adoptés, citons un voyage franco-allemand à Bruxelles et Verdun début juillet, une Semaine de l’Europe (autour des 8 et 9 mai) avec expos et animations, deux soirées de découverte du monde (au printemps et à l’automne, consacrées l’une à l’Afrique du sud, l’autre au Brésil), ainsi que différents spectacles (dont une représentation théâtrale donnée par la troupe vellave « Latituds »). Par ailleurs, l’année 2015 devrait voir les préparatifs d’un élargissement du jumelage franco-allemand à un autre pays de l’Union Européenne, en l’occurrence la Croatie.
L’Assemblée Générale a été suivie d’une soirée amicale avec repas et projection de vidéos (sur la Rencontre franco-allemande de juillet 2014 et sur le concert de l'Ensemble "Michael Praetorius" de septembre).

2015-01-24-ag-comite2


---------------------------------------------------------------------------------------------------------

11 JANVIER 2015

"NOUS SOMMES CHARLIE"

Nous sommes Charlie, nous autres simples citoyens,
ceux que les media de bon aloi appellent les "anonymes"

Nous tous, qui par delà les frontières,
pourrions construire ensemble un monde moins dur, décidément plus humain

________________________________________________________________________________________

"LIBRES ENSEMBLE"

25 JUILLET 2014, à ALLEGRE
FÊTE du 10° ANNIVERSAIRE du JUMELAGE avec KROSTITZ
sous la présidence de CLAUDE MARTIN
Ambassadeur de France
et avec le soutien de la COMMISSION EUROPEENNE
(Programme "L'Europe pour les citoyens")

Texte et photos parus dans la Presse départementale:
(voir aussi "Les photos du mois")

C'est au Centre George Sand que s'est déroulée cette Fête, à l'issue d'une semaine de rencontres citoyennes avec une importante délégation de Krostitz. Vendredi, 18 heures : la salle se remplit. Organisée sous la forme d'un banquet citoyen, la soirée accueille quelques 250 personnes, Allemands et Français mêlés, sous la présidence de l'Ambassadeur de France Claude Martin, Ambassadeur à Berlin de 1999 à 2007 (après l'avoir été en Chine), puis Président du Conseil des Affaires Etrangères jusqu'en 2013. Claude Martin développe le thème de l'entente amicale franco-allemande, ses fondements et ses enjeux. Comment, à la suite d'une histoire tragiquement déchirée, nos deux pays sont enfin parvenus à construire ensemble un autre destin ; comment, en s'appuyant sur ce que chacun d'eux portait en lui de meilleur, ils ont trouvé la force et le génie de s'unir, tout en entraînant leurs voisins à s'engager eux aussi dans un nouveau projet pour l'Europe. Comment aujourd'hui, alors que l'Union Européenne traverse une période de difficultés, cette entente franco-allemande reste plus que jamais nécessaire pour garder le cap et relever les défis du siècle. Il dit aussi combien le rôle des citoyens et de leurs comités de jumelage a d'importance, comment rien de durable et de profond ne peut être fait sans eux, combien la paix et l'avenir de l'Europe dépendent de nous tous. La salle tout entière écoute et se passionne. Claude Martin s'adresse au coeur en même temps qu'à la raison et la soirée va se poursuivre sur le fond d'une telle conjugaison, avec l'échange des serments de jumelage, puis la partie artistique, dont le programme mariera à l'envi toutes les générations de la musique, avec la Chorale de Krostitz et les 21 musiciens du Jazz Band de Saint-Germain, le trio guitares et voix d'Aurélien, Mélina et Léo, le saxo d'Elisabeth et le violon d'Anna-Marlen, sans oublier l'accordéon de Robert.

alt

alt

CONFIRMATION du SERMENT de JUMELAGE

Voici le texte de confirmation du Serment de jumelage, prononcé , au nom de tous, par deux jeunes : Arthur Palmiéri (du Comité d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal - et par ailleurs Président du Conseil Général des jeunes de Haute-Loire) et Johanna Heinemann (du Comité de Krostitz) : "En ce jour anniversaire, dans le cadre du jumelage engagé par les municipalités de nos communes, nous prenons l'engagement solennel de maintenir des liens permanents entre nos comités de jumelage, de favoriser en tous domaines les échanges entre citoyens pour développer, par une meilleure compréhension mutuelle, le sentiment vivant de la fraternité européenne ; de conjuguer nos efforts afin d'aider dans la pleine mesure de nos moyens au succès de cette nécessaire entreprise de paix et de prospérité : l'unité européenne."

Ce texte a ensuite été signé par les Maires des cinq communes : Gilbert Meyssonnier, Maguy Masse, Gérard Chapelle, René Saintenac et Thomas Fromm (représentant Wolfgang Frauendorf, Maire de Krostitz) et par les responsables des deux comités de jumelage : Jean Duroure et Birgit Heinemann. En présence des anciens Maires d'Allègre et de Vernassal, Robert Baylot et Michel Chouvier, ainsi que de Marie-Agnès Petit, Conseillère générale et régionale.

alt


(Photos : Michel Jean et Daniel Peyret)

En ce 25 juillet, l'on fêtait aussi les 25 ans d'existence de l'association "Haute-Loire / Leipzig", à laquelle adhère bien entendu le comité de jumelage "Allègre / Krostitz-près-Leipzig". Thomas Fromm, dans son allocution, a rppelé le rôle joué dès 1990 par Dieter Graubner (alors chef du choeur universitaire "Vivat academia" de Leipzig) et par le couple Annie et Jean Duroure, pour la construction de relations culturelles approfondies entre la Haute-Loire et la région de Leipzig. Renate Wolff, vice-présidente du comité de Krostitz, mais aussi présidente du Max-Klinger Chor de Leipzig (jumelé avec Chant'Aiguilhe depuis 2007) a abondé en ce sens.

AVANT LA FÊTE
Composée de 45 personnes, la délégation de Krostitz était arrivée le samedi soir 19 juillet, pour participer à une semaine de rencontres citoyennes avec le comité de jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal, semaine financée par l'Union Européenne, dans le cadre du programme "L'Europe pour les citoyens".
Au programme, au niveau des temps forts : le dimanche, participation aux Fêtes médiévales d'Allègre, puis soirée amicale d'ouverture à Céaux. Le lundi, rencontres au Pays de Saugues en Gévaudan et au Domaine du "Sauvage", puis soirée amicale à Darsac (commune de Vernassal). Le mardi, excursion dans le Parc des Volcans d'Auvergne (Puy de Dôme, Saint-Nectaire, Aydat, St-Verny). Le mercredi, journée au Puy-en-Velay (visite de l'entreprise Pagès, réception à l'Hôtel du Département et découverte du quartier cathédral), puis soirée amicale à Monlet. Le jeudi, journée à Langeac et le Haut Allier (visites et rencontres, conservatoire du saumon sauvage, canoë-kayak sur l'Allier, etc). Le vendredi, rencontres et forums à Allègre, puis Fête européenne au centre George Sand, pour célébrer le dixième anniversaire du jumelage.

Article du LEIPZIGER VOLKSZEITUNG

Article du LEIPZIGER VOLKSZEITUNG

______________________________________________________

2004 / 2014 : 10° ANNIVERSAIRE DU JUMELAGE AVEC KROSTITZ

1989 / 2014 : 25 ANS APRES LA CHUTE DU "MUR"

1914 / 2014 : DE L'EUROPE DECHIREE A L'UNION EUROPEENNE D'AUJOURD'HUI

----------------------------------------------------------------------------

2014-voeux-FAFA


2013 : ANNEE FRANCO-ALLEMANDE

CINQUANTENAIRE du TRAITE de l'ELYSEE

CONCOURS des "TANDEMS FRANCO-ALLEMANDS 2013", organisé par ARTE

Le Tandem "ALLEGRE-KROSTITZ" classé 5° sur plus de 2000 candidats !

Phase 1 : d'octobre 2012 à janvier 2013 : ARTE invite les internautes de France et d'Allemagne à voter pour le Tandem de villes jumelées qu'ils préfèrent. Recueillant 9653 voix, le couple "Allègre / Krostitz" termine à la cinquième place, sur 2289 candidats potentiels.

Phase 2 : de février à mai 2013 : les 32 premiers Tandems du classement sont appelés à constituer chacun sur le site d'ARTE une galerie de photos pour présenter leurs communes, ainsi que les échanges réalisés. Les comités de jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal et de Krostitz envoient 1276 photos au total (huitième position).

____________________________________________________________

2013 : RENCONTRE CITOYENNE A KROSTITZ

Fondés en 2004, les comités de jumelage du canton d'Allègre et de la commune de Krostitz viennent de vivre en Allemagne leur douzième rencontre citoyenne, du 27 avril au 4 mai. La délégation du comité d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal comprenait 45 personnes, dont 19 se rendaient pour la première fois à Krostitz, petite ville mitoyenne de Leipzig, au coeur du Land de Saxe.

Eglise St Thomas à LEIPZIGLeipzig : l'Eglise Saint-Thomas

Voici quels ont été les principaux temps forts de cette semaine franco-allemande :
- excursion en Suisse Saxonne, région montagneuse de toute beauté, qui surplombe l'Elbe, à proximité de la frontière avec la République Tchèque
- visites de Leipzig, cité de Jean-Sébastien Bach, ville de foires et rencontres internationales renommées, capitale culturelle et économique de la Saxe
- découverte de la toute nouvelle usine automobile de BMW, fleuron d'une production automatisée et respectueuse de l'environnement
- rencontre au collège de Krostitz, dans le cadre d'une journée européenne de la jeunesse et du sport
- concert de l'Ensemble Michael Preatorius de Leipzig et d'un choeur de Riga, capitale de la Lettonie.

Université de LEIPZIG
Leipzig : l'Université

Lors des soirées d'ouverture et de clôture, Michel Chouvier, maire de Vernassal, Jean Duroure, président du comité de jumelage, tout comme Anaïs Besseyre, responsable des jeunes, se sont faits les interprètes du groupe français pour souligner le rôle moteur de l'entente franco-allemande dans la construction européenne, ainsi que le rôle décisif de l'action des citoyens eux-mêmes, pour une Europe fraternelle et pacifique, à la fois plus unie et forte de sa diversité.

En juillet 2014, ce sera au tour du comité d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal d'accueillir une délégation citoyenne de Krostitz, laquelle sera d'autant plus nombreuse qu'il s'agira de fêter le dixième anniversaire du jumelage (ainsi que les 25 ans d'existence de l'association "Haute-Loire / Leipzig").

______________________________________________________________________

Médaille de la "Ville euro-citoyenne"

Les communes membres de notre comité de jumelage ont reçu en 2012 la médaille de la "Ville euro-citoyenne", décernée par le Ministère des Affaires européennes à des communes, qui "par leur activité de jumelage participent à l'émergence d'un esprit européen chez les jeunes".
______________________________________________________________________________________

CONCERT de "CANZONETTA" de LEIPZIG

DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2012, en l'EGLISE d'ALLEGRE

C'est un concert exceptionnel qu'accueillera l'église d'Allègre dimanche 16 septembre à 17 heures, avec les 20 musiciens de l'Ensemble "CANZONETTA", l'une des formations actuellement les plus réputées de LEIPZIG. Fondée en 1991 par Gudrun HARTMANN, qui en assure toujours la direction, "Canzonetta" s'est déjà fait connaître dans d'autres pays d'Europe, ainsi qu'en Israël, tout en donnant régullièrement concert en l'église SAINT-THOMAS de Leipzig. Des premiers prix lui ont été décernés, en 2001 au Concours des choeurs de Saxe et en 2002 à Stockholm, pour son interprétation des oeuvres de BACH.

Gudrun Hartmann, lauréate du Conservatoire "Franz Liszt" de Weimar, a assumé de 1990 à 2001 les fonctions de Chef-adjointe du "Leipziger Universitätschor", avec lequel elle a notamment participé au Festival de La Chaise-Dieu de 1996 ("Passion selon saint Mathieu") et de 1997 ("Passion selon saint Jean"). Depuis 2003, elle est Directeur de la musique de l'église Saint-Thomas, dont Jean-Sébatien Bach fut le cantor de 1723 à 1750 et qui abrite toujours le célèbre "Thomanerchor".

Le programme du 16 septembre invitera à redécouvrir les sources de la musique européenne et comprendra bien sûr des pièces de Jean-Sébastien BACH et d'autres compositeurs de LEIPZIG. Venant d'une ville qui se veut l'héritière à la fois des plus hautes traditions musicales et de l'amour de tout un peuple pour la musique, les artistes de "Canzonetta" savent qu'un concert n'a de sens que s'il peut s'adresser à tous, parler au coeur de chacun.

Dédié à l'Europe des amitiés vécues, le concert du 16 septembre sera organisé par le Comité de Jumelage, avec le concours de la chorale "Le Tourdion", qui interprètera en prélude des chants du Moyen-Âge et de la Renaissance. Entrée gratuite.

.

La chorale Canzonetta

________________________________________________________________________________________________________


SAMEDI 9 JUIN 2012

LES FOUS BERLINOIS ONT ENFLAMME GEORGE SAND

Salle archi-comble samedi 9 juin au Centre George Sand d'Allègre, où la troupe des "Fous Berlinois" était venue présenter la nouvelle version de son spectacle "Amélie au pays des merveilles", une comédie musicale pleine de couleurs, de rythmes et d'entrain.

Passant comme Alice de l'autre côté du miroir, Amélie se demande s'il s'agit ou non d'un rêve ; mais le merveilleus qu'elle découvre n'est nullement intemporel, confronté plutôt aux vertiges de ce siècle, aux pressantes interrogations de l'ère nucléaire.

Accueillis par le comité de jumelage du canton, dans le cadre de leur Tour de France 2012 à vélo, les jeunes étudiants de Berlin ont une nouvelle fois fait preuve de leurs talents, mariant généreusement tous les arts de la scène, avec leurs danseuses, chanteurs, acrobates et jongleurs.

La soirée était dédiée à l'Europe des amitiés vécues, en harmonie avec la devise des Fous Berlinois : "On voit mieux avec le coeur".

Les fous berlinois

Beaucoup de monde pour le spectacle

Photos de Nathalie Trescarte

______________________________________________________________________________________

RENCONTRE à l'AMBASSADE d'ALLEMAGNE
sur le dialogue intergénérationnel - 13 mars 2012

Compte-rendu d'Anaïs BESSEYRE : «A la suite de quelques pérégrinations dans notre belle capitale, j'arrivai à l'Ambassade d'Allemagne à 13h30, et y fus très cordialement accueillie par Madeleine Schméder. A 14 heures, le ministre plénipotentiaire de l'Ambassade d'Allemagne en France nous a régalés d'un discours sur l'amitié franco-allemande dont il rappela le caractère indispensable à la bonne marche de l'UE. L'occasion de rappeler que loin d'être accessoire, cette amitié a conditionné avec succès pendant plus de 60 ans la prévention de tout conflit en Europe.

. alt

Le ministre fut ensuite relayé par les secrétaires généraux de l'OFAJ (office franco-allemand pour la jeunesse), la représentante de l'AFCCRE (association française du conseil des communes et des régions d'Europe), les présidents de la FAFA/VDFG (fédération des associations franco-allemandes). Ils introduisirent l'axe de réflexion de l'après-midi, à savoir le dialogue intergénérationnel au sein du dialogue franco-allemand, et leurs interactions. Ils rappelèrent toute l'importance de ce travail de transmission, puisque dans toute relation humaine par définition, et a fortiori étatique et populaire, l'attachement pragmatique n'est pas inné. Son acquisition doit être sans cesse renouvelée, par un travail de transmission, et donc également de réception.

alt

C’est donc dans cette thématique que nous nous dispersâmes dans les 4 ateliers de parole qui étaient : échanges culturels, échanges sportifs, idées reçues et parrainages professionnels.

Je participai au 1er atelier, qui s’est révélé très intéressant. Cela permit d’échanger avec d’autres acteurs de l’amitié franco-allemande au niveau associatif, dans des domaines très divers tels que les troupes théâtrales, les camps de jeunes ou comme nous les jumelages et les échanges. Dans le cadre de notre réflexion, il apparut que le relais intergénérationnel est loin d’être évident, pour différentes raisons. Tout d’abord très simplement en terme de disponibilité : la génération à l’origine du rapprochement franco-allemand est aujourd’hui globalement à la retraite, quand la jeune génération a d’autres préoccupations, telles que d’ordre scolaire, que l’on qualifie de primordiales. Les difficultés ont également trait à la communication : entre ceux qui se préoccupent de passer le relais et ceux qui sont visés pour le recevoir, l’écart est de 2 générations. Ces derniers ne se sentent pas toujours très concernés, ils ne perçoivent pas forcément le caractère impérieux d’une participation active à l’amitié franco-allemande. Difficultés de communication donc car il y a un décalage générationnel quant au message véhiculé, mais également quant aux outils utilisés. Les avancées technologiques sont telles que leur usage exclusif par certains les coupe véritablement de leurs ainés.

alt

Il ne faut toutefois pas être catégorique, mais considérer que de nombreux efforts sont faits et continueront de l’être.Cette transmission ne peut de toute façon être le fruit d’une contrainte. Le message doit passer, certes, et émaner des premiers acteurs de cette amitié, mais son récepteur doit de toute façon être actif. Cette passation doit être fruit d’initiatives, sans que les plus jeunes aient peur de sortir des sentiers battus ou de bousculer les codes préétablis. Tout vaut mieux que la passivité, qui conduit à la stagnation. Dans cette logique, il ne faut pas oublier que cette amitié franco-allemande à consolider sans cesse n’est jamais limitative, mais sert au contraire le plus vaste projet de l’Union Européenne. Ainsi la participation d’autres pays dans les échanges, comme nous avons pour projet de le faire, est apparue comme potentiellement très dynamisante.

Voilà donc le fruit non exhaustif de la réflexion, qui fut pour moi très stimulante. Et puisqu’après l’effort le réconfort, nous nous rendîmes ensuite à pied, longeant les quais de Seine, à l’Hôtel de Beauharnais. Nous y avons été très cordialement reçus par l’ambassadeur d’Allemagne Reinhard Schäfers, qui a personnellement accueilli chacun des arrivants.La solennité du lieu et de son hôte, qui nous a quelque peu intimidés, a été très vite adoucie et la soirée se termina fort agréablement.

Ce fut donc une journée passionnante sur tous les plans, et je tiens à cette occasion à exprimer toute ma gratitude à Jean Duroure, qui a pensé à moi pour cette escapade. Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de cela mais m’en a également épargné toutes les contraintes pratiques, grâce à son légendaire sens de l’organisation. »

Anaïs BESSEYRE, responsable des jeunes au sein du Bureau du Comité de Jumelage

__________________________________________________________________________

SEMAINE FRANCO-ALLEMANDE d'OCTOBRE

POUR L'EUROPE DES AMITIES VECUES

A l’initiative de notre Comité de Jumelage une Semaine franco-allemande s’est tenue dans le canton d’ALLEGRE du 16 au 23 octobre 2011, avec la participation d’une importante délégation de KROSTITZ, et avec le soutien de la Commission Européenne, dans le cadre du programme «L’Europe pour les citoyens».

Forte d’une quarantaine de personnes, dont un tiers de jeunes, la délégation allemande était conduite par Birgit HEINEMANN et Renate WOLFF, présidente et vice-présidente du «Freundeskreis » de KROSTITZ, aux côtés de Thomas FROMM, élu représentant le maire de la ville, Wolfgang FRAUENDORF.

La délégation allemande était conduite par Birgit HEINEMANN et Renate WOLFF

AU PROGRAMME DE LA SEMAINE

Le programme de la semaine comprenait notamment des visites de sites, d'entreprises et d'établissements scolaires dans le canton d'ALLEGRE, ainsi qu'au PUY-en-VELAY, à BRIOUDE et à SAINT-ETIENNE. Avec une double vocation : mieux faire connaître les réalités et le patrimoine d'ici aux amis de KROSTITZ et permettre à tous, Français et Allemands, citoyens d'une même Europe, de réfléchir aux problèmes de l'heure, qu'il s'agisse de faire face ensemble à la crise actuelle, d'assurer un développement véritablement durable ou de garantir la cohésion sociale.

Des soirées amicales et festives ont bien sûr eu lieu, dont la première à VERNASSAL, le lundi, pour fêter le récent élargissement du jumelage à cette commune ; MONLET accueillant la soirée du mercredi et ALLEGRE, celle du samedi, au Centre George Sand.

La chorale « Le Tourdion » d'Allègre, le duo de guitares des frères Garand, ainsi que les enfants de l'école de Monlet, ont participé avec brio à l'animation de ces soirées, aux côtés de l'ensemble vocal de la délégation allemande, dirigé par Dieter Graubner.

Le duo des frères Garand

L'EUROPE DES AMITIES VECUES

Lors de sa visite au Puy-en-Velay, le groupe franco-allemand a été reçu au Conseil Général pour une rencontre avec le « Relais Europe Direct ». Animée par Emilie Wagner, la discussion a permis de faire le point sur les politiques actuelles de l'Union Européenne, leur influence sur la vie quotidienne, ainsi que de réfléchir ensemble au rôle que pourraient tenir les citoyens eux-mêmes dans la poursuite de la construction européenne.

Nous avons besoin de l'Union Européenne pour continuer de vivre dans la paix et la liberté. De son côté, l'Europe a besoin de nous, de tous ses citoyens, pour connaître un développement démocratique durable, à la hauteur des enjeux. L'Europe des Etats ou des Nations est nécessaire, mais ne saurait suffire. Vienne aussi l'Europe des citoyens, l'Europe des amitiés vécues !

e vocal de la délégation de Krostitz ; direction : Dieter Graubner

TEMOIGNAGES DE CITOYENS DE KROSTITZ

* ANDREAS (46 ans), ingénieur : « La partie orientale de l'Allemagne, à laquelle appartiennent Leipzig et Krostitz, n'est entrée dans l'Union Européenne qu'en 1990, mais s'est assez vite trouvée en harmonie avec ses nouveaux partenaires. Les jumelages de villes inter-européens ont d'ailleurs beaucoup aidé à cela, en permettant des échanges à taille humaine" ».

* ANNE et CHARLEN (17 ans), lycéennes : « Nous avons besoin de l'Union Européenne pour continuer de vivre en sécurité, dans la paix et la liberté. En même temps, l'Europe a besoin de nous, de tous ses citoyens, pour poursuivre sa construction. »

Anne et Charlene

* KATRIN (23 ans), étudiante : « Ce qui me frappe, c'est l'ouverture de la Haute-Loire sur l'Europe. Votre Département n'est pas vraiment sillonné par de grandes autoroutes, mais il l'est par l'histoire et les traditions d'accueil. On a l'impression que tous les chemins y passent, que tous les chemins d'Europe peuvent passer par chez vous ! »

* GRIT (24 ans), animatrice de chantiers internationaux : «J'apprécie beaucoup le projet d'élargissement du jumelage franco-allemand à une ville de la République Tchèque. Je connais bien ce pays, si attachant, et je participerai volontiers à une prochaine Semaine franco-germano-tchèque, pour l'Europe des amitiés vécues ! »

* PATRICK (20 ans), employé : « Je fais partie du comité de jumelage de Krostitz depuis sa fondation. J'avais alors 14 ans. Mes amis Thomas (de Monlet) et Charlotte (de Céaux) sont aussi du jumelage depuis le début. Nous ne passons pas une année sans nous revoir. Je n'aime pas trop les grands mots, mais il faut bien le dire : l'Europe en PAIX, l'Europe de la PAIX, c'est quand même une sacrée chance ! »


JUILLET 2011 : VISITE DU PARLEMENT EUROPEEN

Depuis sa fondation, notre Comité de Jumelage s'efforce de participer à la construction de l'Europe des Citoyens, à travers de multiples rencontres avec nos partenaires d'Europe centrale (la ville de Krostitz-près-Leipzig et le lycée Copernic de Berlin). Il était donc logique de nous rendre nombreux à la découverte du Parlement Européen, chose faite au début du mois de juillet lors d'un voyage à Strasbourg. cf. Photos du Mois

La visite du mercredi 6 juillet a d'abord permis d'assister à une séance plénière du Parlement, consacrée à une discussion sur la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en présence de Catherine Ashton, vice-présidente de la Commission Européenne et haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères. Puis la délégation du canton d'Allègre a participé à une conférence-débat sur le rôle et la place du Parlement Européen au sein des institutions de l'UE, en particulier dans les deux domaines où ses pouvoirs sont actuellement les plus étendus, à savoir ceux de la législation et du budget. D'une question à l'autre, des problèmes touchant à la vie quotidienne tout autant qu'à l'avenir du monde ont alors été abordés avec les Députés Européens Jean-Pierre Audy et Christine de Veyrac.

2011-07-06-strasbourg


Elu au suffrage universel direct dans chacun de nos 27 pays, le Parlement Européen fait bien entendu sienne la devise que l'UE s'est donnée : "Unie dans la diversité", idéal auquel se référent depuis toujours nos comités de jumelage. L'Europe a en tout cas plus que jamais besoin d'unité : aucun pays n'est capable de relever seul les défis du troisième millénaire, qu'il s'agisse de maîtriser le progrès technique ou la mondialisation, de protéger l'environnement ou de défendre la paix et la tolérance. En même temps, la diversité de nos pays, la variété des sources et parcours de nos cultures, comme de nos patrimoines, sont à considérer comme un atout majeur : notre Union ne doit pas se dissoudre dans la grisaille de l'uniformité, mais relever d'un dialogue permanent.


JUIN 2011 : LE RETOUR DES "FOUS BERLINOIS"

Fous de théâtre et de vélo, ils sillonneront à nouveau la Haute-Loire du 15 au 18 juin prochain, faisant étape au Monastier, à ALLEGRE et à Langeac. La troupe des "Fous Berlinois" se compose d'élèves et de quelques anciens élèves du Lycée Copernic de BERLIN, apprenant le français et désireux de connaître notre pays en profondeur, au fil d'étapes riches en expériences et en contacts humains. Chaque mois de juin, ils quittent leur lycée pour un périple de trois semaines à travers la France. Cette année, les Alpes, le Massif Central et le Languedoc, d'Annecy à Carcassonne et Port-Leucate. Aucune voiture ne les accompagne ; les costumes et le matériel de scène sont transportés dans les sacoches des vélos... La journée, garçons et filles creusent leur sillon sur de petites routes départementales, le regard et l'esprit à l'affût de nouvelles découvertes. Arrivés dans la ville-étape, où les accueille un comité de jumelage ou un établissement scolaire, ils participent à l'animation d'une soirée ou bien donnent la comédie musicale qu'ils ont écrite et répétée tout au long de l'année.

Fondée en 1990, la troupe des "Fous Berlinois" en est à son 22° Tour de France. La trentaine de lycéens et lycéennes qui la compose n'est évidemment pas la même qu'au départ, mais le professeur initiateur, Alf WENDERING, est toujours là. Enseignant à la fois le français et l'éducation physique, il stimule la créativité d'une équipe dont les objectifs se confirment d'année en année : voyager pour "s'apprivoiser le monde" et se faire de nouveaux amis. La devise des "Fous Berlinois" résonne d'ailleurs en écho au Petit Prince de Saint-Exupéry : "Mit dem Herzen sieht man besser : On voit mieux avec le coeur".

les fous berlinois en France en 2011

JEUDI 16 JUIN à ALLEGRE : COMEDIE MUSICALE

"Amélie aux pays des merveilles", tel est le titre de la toute dernière création des "Fous Berlinois", mariant musique, danses et chant ; une oeuvre vraiment époustouflante, pleine de couleurs et d'entrain. Jouée en français, cette comédie musicale sera notamment donnée à Allègre, au Centre George Sand, le jeudi 16 juin, à 20 h 30. Organisée par le Comité de Jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal, cette soirée sera dédiée à l'amitié franco-allemande. Entrée libre et gratuite.


MAI 2011 : UN DVD A LA HAUTEUR !

Pour ne rien perdre du concert inoubliable donné le 19 septembre 2010 à Allègre par l'Ensemble "MICHAEL PRAETORIUS" de Leipzig, il fallait un DVD de la plus haute qualité : notre ami Alain Bernard vient d'en achever la réalisation : des heures de travail, faites avec autant de professionnalisme que d'amour, avec au bout ce cadeau pour nous tous, images et musique allant droit au coeur de tous !

Pochette du DVD du concert du 19 septembre donné en l'Eglise d'Allègre

Sortie du DVD en mai. Prix de vente amical : 10 €.
Pour le commander, envoyer un courriel à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , en indiquant vos nom et adresse, ainsi que le nombre d'exemplaire(s) souhaité.



"SOPHIE SCHOLL" , LE 22 AVRIL 2011

UN FILM FORT ET BOULEVERSANT

Après le succès remporté l'an dernier par la projection de "Good bye Lénine" et de "La vie des autres", c'est une autre création du cinéma allemand que va accueillir Allègre, puisque le tout récent film "Sophie Scholl" sera présenté au Centre George Sand vendredi 22 avril, à 20 h 30, à l'initiative de notre Comité de Jumelage.

L'action se passe à Munich, en 1943. Opposants au régime nazi (et tous deux membres du Mouvement de la "Rose blanche"), Sophie Scholl et son frère Hans, âgés d'à peine 20 ans, rédigent et font circuler des tracts pacifistes. Ils sont arrêtés par la Gestapo et traduits devant un tribunal hitlérien, qui les enverra à la mort, mais sans du tout parvenir à vaincre leur foi humaniste. Oeuvre aussi attachante que bouleversante du jeune cinéaste Marc Rothemund, le film "Sophie Scholl" célèbre la résistance de l'esprit face aux diktats de la barbarie.
Ajoutons qu'il a été nominé aux "Oscars" de l'année 2006 et qu'il s'est vu décerner l'Ours d'Argent du Festival international de Berlin (prix du meilleur réalisateur et prix de la meilleure comédienne).

alt


THEÂTRE en VELAY, le 27 FEVRIER 2011

A l'initiative de notre Comité de Jumelage et de l'Agumaaa, le Centre George Sand d'Allègre a accueilli dimanche 27 février la Compagnie vellave "Latituds" et sa pièce de théâtre fétiche "Rose et Garou". Record d'affluence battu, une salle pleine à craquer ... C'est vraiment un beau succès qu'a connu cette représentation, autour de Lionel Alès, Marie Aubert et Mathieu Pignol, artistes aussi talentueux qu'émouvants.

Naviguant du rire aux larmes et mariant généreusement comédie et musique, la prestation de "Latituds" a une fois de plus soulevé l'enthousiasme des spectateurs, venus partager l'intimité de Rose et de Garou, personnages aussi fragiles ou tendres que hauts en couleur, âmes perdues dans un monde qui reste insensible à leurs rêves, mais âmes capables de se sauver l'une l'autre à travers ou par-delà leurs différences.
De l'amour de la vie à l'écoute d'autres mondes, la Compagnie "Latituds", pièce après pièce, trace son chemin : elle redonne au rêve, comme à chaque homme ici-bas, sa dignité.

Voir photos du public et des artistes en page "PHOTOS du MOIS"

_________________________________________________________________________

AG du 27 NOVEMBRE : bilan d'activité 2010

Pour donner les traits principaux de l'année 2010, on peut dire qu'elle aura été pour notre Comité :
- l'année de l'élargissement du jumelage à VERNASSAL
- une année riche en rencontres franco-allemandes, avec nos partenaires de KROSTITZ et de BERLIN,
sans oublier les jeunes musiciens de l'Ensemble "Michaël Praetorius" de LEIPZIG
- une année de renforcement de nos actions en direction des jeunes
- l'année enfin de la naissance de notre site Internet, grâce à notre ami et webmestre Alain.
En plus de deux voyages d'une semaine auprès de nos amis allemands, l'un à Berlin, l'autre à Krostitz,
nous avons pratiquement organisé une activité publique par mois dans le canton, avec pour objectifs :
- de participer à l'animation locale, tout en faisant connaître notre Comité
- de nous ouvrir au vaste monde et au dialogue des cultures
- de faire connaître l'Allemagne, ainsi que les réalités européennes.

ANIMATIONS, SPECTACLES et RENCONTRES :

- deux causeries, avec diaporamas, l'une en février sur la naissance du jazz en Louisiane, avec Dominique Testud,
l'autre en avril, sur l'Amérique du sud, avec Michel Crohas, notre infatigable globe-trotter
- une séance de cinéma allemand en mars : "La vie des autres" (en coopération avec l'Agumaaa)
- une semaine de l'Europe en juin, avec exposition et animations (en coopération avec le collège et les écoles)
- deux spectacles avec des artistes allemands : l'un en juin, une comédie musicale créée par les "Fous Berlinois"
l'autre en septembre, un concert donné en l'église d'Allègre par l'Ensemble "Michael Praetorius" de Leipzig
(et dont vous trouverez des extraits sur ce site, à la rubrique "Krostitz et Leipzig : vidéos")

VOYAGES, VOYAGES :
- du 22 au 29 août à BERLIN, auprès des "Fous Berlinois" : Semaine franco-allemande (pour 19 jeunes
et 6 accompagnateurs de notre Comité)
- du 23 au 30 octobre à KROSTITZ, auprès du "Freundeskreis" de KROSTITZ : Rencontre de citoyens
(pour 39 adhérents de notre Comité, dont 9 jeunes)


RENCONTRE FRANCO-ALLEMANDE D'OCTOBRE 2010

DE KROSTITZ ET LEIPZIG A WEIMAR : UNE SACREE SEMAINE !

C'est une semaine riche en rencontres, pleine de découvertes et d'émotions partagées, qu'ont connue du 23 au 30 octobre en Allemagne les 40 délégués du Comité de Jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal auprès du Cercle d'amitié de leur ville jumelle, Krostitz-près-Leipzig, dans le Land de Saxe.

Voici un aperçu du programme de cette semaine franco-allemande :

- Dimanche : visite de Krostitz et soirée d'ouverture, au cours de laquelle les maires de Krostitz et de Vernassal ont procédé à l'échange des serments de jumelage, pour officialiser l'élargissement du partenariat à Vernassal.
- Lundi : le matin, visite d'une entreprise de haute technologie à Delitzsch et découverte, l'après-midi des principaux sites de Leipzig, ville de Jean-Sébastien Bach et de Félix Mendelssohn.
- Mardi : excursion à Torgau, cité "Renaissance" au bord de l'Elbe, étroitement liée à l'héritage de Luther, puisque s'y édifia la première église Réformée.
- Mercredi : journée à Weimar, berceau de l'humanisme allemand, ville de Goethe et de Schiller, ainsi que lieu de naissance du "Bauhaus".
- Jeudi : excursion à Grimma et rencontre au Lycée Saint-Augustin, l'un des plus anciens et plus célèbres établissements de Saxe.
- Vendredi : le matin, visite de PME de pointe à Krostitz et l'après-midi, nouvelle visite de Leipzig, ville de foires et d'échanges internationaux, en plein coeur de l'Europe.
- Pratiquement tous les soirs : rencontre amicale à Krostitz, avec spectacle ou animation.

Faisaient notamment partie de la délégation : le président du comité de jumelage et huit autres membres du bureau, la conseillère générale du canton, le maire d'Allègre, le maire de Vernassal et deux conseillers municipaux.
Il s'agissait de la dixième rencontre avec Krostitz depuis la constitution d'un comité de jumelage délibérément tourné vers l'Europe des amitiés vécues, l'Europe des citoyens, sans laquelle celle des Etats resterait bien imparfaite.
Fondé en 2004, avec le concours de l'association "Haute-Loire / Leipzig", le comité de jumelage compte actuellement 125 adhérents, dont un tiers de jeunes.

 
Accueil > Actualités